Pont de Bias Gajac Lalande Vieux Soubirous


 

 

La rivière le Lot partage le territoire de Villeneuve-sur-Lot en deux cantons, l'un au Sud et l'autre au Nord.

 

 

 

 

 
  Il n'y avait qu'un moulin à vent signalé dans l'inventaire de 1880 dressé par M. de Sevin Talives. En 1997, il n'y a plus de traces de ce moulin.

  Nous trouvons, outre le Lot, deux rivières, la Lède au Nord et la Masse de Pujols au Sud. Vingt-trois moulins à eau ont été répertoriés, dix-sept étaient dans l'inventaire des Ponts et Chaussées de 1899 ; les six autres se situant sur le Lot (rivière navigable) ne sont pas cités.

Sur les dix-sept, onze moulaient le blé, cinq joignaient la mouture du blé avec la boulangerie pour deux, la scierie pour un et enfin le dernier alliait trois activités : scierie, huilerie et mouture du blé. L'inventaire n'a pas mentionné la fonction pour le dix-septième moulin.
Dix des moulins ont gardé le bief en bon état.

Parmi les quatorze moulins visités à l'intérieur, trois conservent le système de mouture complet et un utilise la force de l'eau pour le fonctionnement d'une turbine.
Le bon état de conservation du bâtiment concerne neuf moulins, trois sont en ruine dont un moulin sur le Lot. Il porte la date de 1640 sous les voûtes.

Un seul moulin comprend un étage, neuf autres deux niveaux et sept furent transformés au début du XXème siècle en minoterie (trois et quatre étages).
 



Le moulin de Pont de Bias
Le moulin de Gajac
Le moulin de Lalande
Le moulin du Vieux Soubirous