Ce moulin est connu depuis 1450 sous la forme d'une forge exploitée par un membre de la famille Tavernier. En 1504, la forge faisait partie des biens nobles de messire Bertrand de Luzech, époux d'Armande de Lezergues, dame de Cuzorn. Un foulon est adjoint à la forge en 1545.
En 1741, la vieille forge de Pombié exploitée par Pierre Trenty se double d'une papeterie dont les matériaux de base de la fabrication sont les chiffons et le coton.
La forge cesse son activité au XIXème siècle. La papeterie poursuit la sienne jusqu'en 1972, s'arrête quelques années, puis reprend son activité dans les années 1980 pour faire du papier à la main avec des meules à papier.
L'acquéreur en est Georges Duchêne, par ailleurs propriétaire du moulin de Larroque à Couze en Dordogne. Les deux ateliers produisent annuellement environ 50 tonnes de papiers d'art destiné aux artistes, éditeurs d'art, restaurateurs, magasins beaux-arts... Pombié et Larroque font partie des derniers moulins à papier en Aquitaine et 40% de la production est exportée en Europe, Etats-Unis ou encore Israël.
De grands artistes ont travaillé sur le papier fabriqué à Cuzorn : Picasso, César, Dali, Buffet, Miro. Les plus grands noms de la gravure également.
Il subsiste à Pombié un petit rouet dans le jardin.
Les vannes du déversoir construites en ciment sont neuves.
Il existe deux usines sur les deux bras de la rivière. L'eau est donc répartie entre les deux moulins.
Près du moulin, un lavoir a été restauré.
Ce moulin, l'une des toutes dernières papèteries d'art encore en activité en France. Il est le seul survivant des moulins à papier de l'Agenais en pleine activité au XVIIIème siècle. Détruit par un incendie en mars 2002, il a repris ses activités depuis fin 2003.

N° inventaire : 102
Nom du moulin: Pombié

Localisation:
Canton:
Fumel
Commune:
Cuzorn
Lieu-dit: Pombié
Cours d'eau: la Lémance

Etat du moulin en 1899:
Fonction du moulin : papeterie
Nature du moteur hydraulique : turbine et roue à augets
Nombre de paire de meules : 3


Etat du moulin en 1997 :
Passage de l'eau sous le moulin : oui
Murs : en pierres, en bon état
Toiture : en tuiles canal, en bon état
Meule : non
Coffre en bois : non
Système de mouture : non
Nombre de vanne de décharge : 1
Etat du déversoir : bon

Pour en savoir plus...
Historique :
Le moulin de Pombié comprenait une forge seigneuriale attestée dès 1450, un foulon adjoint en 1545 et le moulin à papier créé en 1741 par Antoine Bel de la Tour. La forge s'arrête de fonctionner en 1874, puis est détruite ainsi que le foulon. Jusqu'au XIXème siècle, le papier fabriqué à partir de vieux chiffons est exporté vers la Hollande. En 1829, le maître papetier Ballande produit du papier paille destiné à l'emballage du sucre. En 1936, M. Bourdais rachète l'usine et produit journellement 600 à 800 kg de papier paille pour l'emballage.
En 1980, la papeterie est acquise par Georges Duchêne. La production de papiers de renommée européenne, pour les éditeurs d'art, atteint 1500 kg par mois. Ils sont fabriqués à partir de chiffons, soit à la main, soit sur l'ancienne machine à forme ronde. Pombié est l'un des deux seuls moulins à papier encore en activité en Aquitaine.

En 1743, l'équipement comprenait 1 roue à aubes, 11 piles à trois battants, 1 cuve et 1 pourrissoir.
En 1946, une turbine de 12 ch est installée pour entraîner 1 pile hollandaise, 2 paires de meules à broyer, Duveaux frères- Angoulême (16), vers 1900, encore en place et 1 machine à forme ronde.
En 1977, le matériel consiste en 2 piles hollandaises, fonderie de Saint-Cybard, Barraud et Cie- Angoulême (16) , 1 épurateur, 1 raffineur, 2 broyeurs et 1 machine à forme ronde de 1,10 mètres de diamètre.
La force électrique utilisée est de 50 ch et la turbine hydraulique produit également 50 ch.
Actuellement, les anciennes machines sont complétées par 2 laminoirs en acier, un massicot, Sté des Ets A. Foucher, bd. Jourdan, Paris (75) , une coupeuse, Duveaux frères, Angoulême (16) et 1 presse.
Le moulin compte 12 ouvriers aux XVIIIème et XIXème siècles, 18 en 1840, 10 en 1856, 3 en 1950 et 2 depuis 1994.

Description :
L'atelier de fabrication en pierre et essentage de planches est couvert d'un appentis et d'un toit à longs pans et croupe en tuile creuse ; il occupe un bâtiment d'environ 40 mètres de long qui présente trois niveaux : l'espace du rez-de-chaussée, consacré à la fabrication du papier, le second niveau en rez-de-chaussée surélevé abrite le magasin industriel et le niveau supérieur est réservé aux étendoirs. Le logement patronal en pierre et enduit possède une tour carrée avec toit en pavillon en tuile plate.
Surface du site : 5 000 m2 ; surface bâtie : 500 m2

(texte tiré de : - base de donnée Mérimée - Ministère de la culture et de la communication - Direction de l'architecture et du patrimoine)

Site internet :
http://www.moulindepombie.com



Le moulin de Belhomme ou mouline de Libos
Le moulin de Carayac
Le moulin de Caussade
Le moulin de Forge du Moulinet
Le moulin de Forge Haute
Le moulin de Foulon
Le moulin de Lamothe
Le moulin de Libos ou Bécays
Le moulin de Pombié
Le moulin de Ritouly







Les moulins dans
tous leurs états
Accèe
cartographique
Circuit
découverte
L'actualité Restaurer
les moulins
Contacts
Accueil