Dimanche 24 novembre 2002, une fête était proposée pour l’inauguration du moulin restauré de Talives à Foulayronnes, avec dégustation de chocolats chauds, merveilles et rimotes lot-et-garonnaises, ces galettes à base de farine de maïs.





Diaporama
Un aperçu de la restauration






Haut perché à l’intersection des coteaux de Monbran, de Cayssac et du Caoulet, ce moulin date du début du XVIIème siècle et constitue une dépendance du château de Talives. Il a appartenu aux de Nozières, aux de Godail puis à la famille de Sevin qui en possédait 17 entre Agen et Port-Sainte-Marie. Mme de Roll Montpellier, héritière de la famille de Sevin, et son epoux en ont fait don à la commune en 1997.

Les amateurs de moulins et amoureux du patrimoine espéraient voir le moulin de Talives reprendre son lustre d’antan. Laissé à l’abandon, ne présentant qu’un fût endommagé envahi de ronces et de broussailles, il a fait l’objet d’une restauration complète en 2002 financée par un généreux donateur, la commune, le Conseil général et des fonds parlementaires : consolidation et reprise des maçonneries du fût, pose d’une couverture en bardeaux d’érable rouge du Canada, d’un arbre et d’ailes tournantes.

Mais, à l’inverse de son voisin, le moulin de la Tuque, il ne possède pas de meule et ne moudra jamais de grain. L’association des Amis du moulin de Talives entend cependant faire vivre le site en proposant des animations sur ce site qui représente une vitrine pour la commune mais aussi pour le Pays de Serres et le Lot-et-Garonne.