Liens
plan du site
Conseil général
Contact
Accueil Archives Présentation Activités pour les classes Mallettes pédagogiques "Au fil du temps" Ateliers  

Supports d'écriture

Outils et instruments
d'écriture

Les encres

Styles d'écriture

Les livres, les reliures

Textes de l'Agenais

Exercices

Liste des documents
suivant leurs cotes


Textes et écritures au Moyen Age en Agenais

Traduction
...................................................................
 

Lettre du roi de France, Charles VI, au sénéchal d'Agenais.

Réorganisation de la garde de la ville d'Agen.
Parchemin de 30 centimètres de largeur sur 11 centimètres de hauteur. Traces de sceau sur une languette de parchemin découpée, au bas de l'acte.

Charles, par la grâce de Dieu roi de France, au sénéchal d’Agenais ou à son lieutenant, salut. Les consuls et habitants de notre ville d’Agen nous ont humblement exposé comment notre très cher et très aimé oncle, le duc de Berry, notre lieutenant pour lors en pays de Languedoc, par ses lettres et pour les raisons qui y sont contenues, leur a donné certains gages de trente francs par mois, qu’il avait donnés auparavant à Jean de Leglise, receveur d’Agenais, pour faire monter la garde, jour et nuit, en ladite ville. Lequel receveur ne monta ni plus ni moins la garde qu’un autre citadin ainsi que les lettres de notredit oncle que nous vous avons adressées, le font clairement apparaître.

Nous mandons, en ordonnant si nécessaire, que selon la forme et teneur des lettres de notre dit oncle, vous permettiez et acceptiez que lesdits plaignants jouissent et usent tranquillement, dans le cas ou personne ne s’y opposerait ; si c'était le cas contraire, auquel cas rendez justice aux parties entendues avec justice et célérité. Car il nous plait que ce soit ainsi fait et exposé auxdites parties, que nous l’avons octroyé et octroyons par grâce spéciale, par ces présentes, personne ne pouvant s’y soustraire quelques soient les attaques subreptices contraires à cette volonté. Donné à Toulouse le 6ème jour de janvier de l’an de grâce 1389, et de notre règne le 10e. Sous notre sceau ordinaire en l’absence du grand.

Es requête de l’hôtel (du roi).
   
 

Cote des documents


Liste des textes

Transcription

Traduction

Zoom




       
 
[ accueil archives ] [ présentation ] [ activités pour les classes ]
[ mallettes pédagogiques ]
[ au fil du temps ]
[ liens ] [ plan du site ] [ conseil général ] [ contact ]