Liens
plan du site
Conseil général
Contact
Accueil Archives Présentation Activités pour les classes Mallettes pédagogiques "Au fil du temps" Ateliers  

1/ Le plus ancien acte des Archives départementales

2/ La représentation royale à travers deux lettrines

3/ Un grand féodal

4/ La femme noble

5/ L'équipement du chevalier

6/ Les sceaux de villes

7/ Le catharisme en Agenais

8/ L'organisation municipale

9/ La vie quotidienne au XIIIe siècle

10/ L'organisation des métiers

Travail sur les documents


Images médiévales

I. Le plus ancien acte
des Archives départementales
Charte-partie dans laquelle les consuls et prud'hommes d'Agen arrêtent le statut de la ville,
2 février 1197 (n.st.).
Parchemin, 23 x 24 cm.

A partir du XIIe siècle se développe en France un mouvement d'émancipation des villes. Ce pouvoir communal face aux seigneurs féodaux se traduit souvent par des droits et coutumes transcrits dans un statut. Vers 1150 déjà Agen semble jouir d'une certaine autonomie puisque le roi d'Angleterre lui demande son aide financière contre le comte de Toulouse. Cependant l'existence de privilèges est attestée pour la ville de façon certaine dans le statut du 2 février 1197. Ce jour là les quinze consuls et les cent prud'hommes de la ville (c'est-à-dire les délégués de l'ensemble de la population) s'accordent pour maintenir les droits et coutumes d'Agen et l'attitude à avoir face au souverain anglais ou à tout autre seigneur qui infligerait un dommage à un bourgeois de la ville.

L'acte transcrivant ces statuts, qui est le plus vieux document daté, conservé aux Archives de Lot-et-Garonne, est un chirographe ou charte-partie, c'est-à-dire un contrat rédigé en deux parties sur une même pièce de parchemin découpée après rédaction suivant une ligne qui traverse une inscription. Le rapprochement des deux moitiés, conservées chacune par l'un des contractants (Agen et le roi anglais), permettait de juger de leur authenticité. Ici ce sont les lettres de l'alphabet de A à S qui sont partagées.

Le Moyen Âge connut plusieurs autres moyens de conforter la validité d'un acte : liste de témoins fidèlement retranscrite ; serment prêté sur les évangiles par celui ou ceux qui s'engagent par écrit ; apposition du sceau de chaque partie concernée ou d'une autorité seigneuriale ou publique ; recours à un notaire traçant au bas du document son seing manuel, signature autographe accompagnée de dessins et d'entrelacs propres à chaque officier public.
   
 

Exercices


I. Etudier un grand seigneur méridional au travers d'un sceau.

II. Etudier un grand chevalier au travers d'un sceau

III. Etudier la ville au Moyen Age au travers de sceaux du XIIIe siècle.


IV. L'exemple d'Agen: etudier la ville au Moyen Age

V. Introduire l'étude du Moyen Age occidental

Les exercices sont téléchargeable
au format Word

Chronologie Agenaise





       
 
[ accueil archives ] [ présentation ] [ activités pour les classes ]
[ mallettes pédagogiques ]
[ au fil du temps ]
[ liens ] [ plan du site ] [ conseil général ] [ contact ]