Liens
plan du site
Conseil général
Contact
Accueil Archives Présentation Activités pour les classes Mallettes pédagogiques "Au fil du temps" Ateliers  

1/ Le plus ancien acte des Archives départementales

2/ La représentation royale à travers deux lettrines

3/ Un grand féodal

4/ La femme noble

5/ L'équipement du chevalier

6/ Les sceaux de villes

7/ Le catharisme en Agenais

8/ L'organisation municipale

9/ La vie quotidienne au XIIIe siècle

10/ L'organisation des métiers

Travail sur les documents


Images médiévales

7. Le catharisme en Agenais
Bulle du pape Innocent III adressée à l'évêque d'Agen et aux abbés de Payrac et de l'Isle au sujet des plaintes des habitants d'Agen contre les ecclésiastiques qui exigeaient de l'argent pour la célébration des mariages et sépultures. Il leur ordonne de faire réprimer ces abus afin que les habitants de la ville ne soient tentés, sous prétexte de pureté canonique, de basculer dans l'hérésie, Latran, 19 février 1216.
Parchemin scellé d'une bulle de plomb appendue sur cordelette de chanvre. 15 x 17,5 cm.
Arch. mun. d'Agen GG 178

La bulle est un sceau métallique (en or, argent et, le plus souvent, en plomb) dont usaient déjà les empereurs romains et byzantins et qui se répandit dès le IVe siècle dans le bassin méditerranéen. Ont ainsi scellé leurs actes les rois d'Italie, les souverains espagnols, les doges de Venise, mais surtout les papes dès le VIe siècle.

A partir de la fin du XIe siècle le type de la bulle pontificale est définitivement fixé. A l'avers figurent les têtes des apôtres saint Paul et saint Pierre séparés par une croix et surmontés de la légende abrégée SPA SPE (Sanctus Paulus, Sanctus Petrus = saint Paul, saint Pierre). Au revers et gravé sur trois lignes le nom du pape avec son numéro d'ordre :
INNO
CENTIVS
PP.III.

Par extension le nom de bulle fut donné aux actes pontificaux ainsi scellés. Alors que les lettres solennelles, les privilèges étaient scellés sur lacs de soie, les simples mandements et lettres closes l'étaient, eux, sur cordelette de chanvre.

La bulle, ici reproduite, semble traiter un problème mineur. Cependant elle fait allusion à l'hérésie qui, à partir du milieu du XIIe siècle, se répandit largement dans le Midi de la France, le catharisme (cathare signifie pur en grec) appelé aussi l'hérésie albigeoise (le catharisme connut un grand développement dans l'albigeois). Véritable remise en question du christianisme traditionnel doublé d'une rébellion politique régionale, le catharisme, condamné par la papauté dès 1119, fut combattu d'abord par un intense effort de prédication, puis par le recours à la force. En 1208, Innocent III ordonne la prédiction d'une croisade contre les Albigeois et leur protecteur, le comte de Toulouse.

Comme dans les autres domaines de Raymond VI de Toulouse, le catharisme comptait de nombreux adeptes dans l'Agenais, lorsque Arnaud de Rovignan devint évêque d'Agen en 1209. Aussi la province fut-elle conquise en 1212 par Simon de Montfort, baron du nord que le roi de France avait placé à la tête de l'expédition contre les cathares. Elle resta dans le domaine de Simon de Montfort jusqu'à la mort de ce dernier en 1218, puis passa à son fils avant d'être cédée par lui au roi de France.
   
 

Exercices


I. Etudier un grand seigneur méridional au travers d'un sceau.

II. Etudier un grand chevalier au travers d'un sceau

III. Etudier la ville au Moyen Age au travers de sceaux du XIIIe siècle.


IV. L'exemple d'Agen: etudier la ville au Moyen Age

V. Introduire l'étude du Moyen Age occidental

Les exercices sont téléchargeable
au format Word

Chronologie Agenaise





       
 
[ accueil archives ] [ présentation ] [ activités pour les classes ]
[ mallettes pédagogiques ]
[ au fil du temps ]
[ liens ] [ plan du site ] [ conseil général ] [ contact ]