Liens
plan du site
Conseil général
Contact
Accueil Archives Présentation Activités pour les classes Mallettes pédagogiques "Au fil du temps" Ateliers  

Introduction

Grands Thèmes

Ensembles documentaires et pistes de travail

Chronologie

Fiches d'étude
des documents
(PDF
)

Bibliographie.


1914-1918, une Grande Guerre


Ensembles documentaires et pistes de travail (suite)
Sigles :
ADLG : Archives départementales de Lot et Garonne
RI : Régiment d’infanterie.

Page 1 << (de 1 à 10) Page 2 (de 11 à 18)
Numéro Intitulé du document Nature
du document
Date et contexte de production Notions clés, aspects principaux
N°11 Avord (Cher) – Centre militaire d’aviation. – Instruction des élèves-pilotes
Carte postale- noir et blanc,
ADLG, 25Fi147

L’aviation n’apparaît pas sur les affiches de mobilisation en août 1914, mais deviendra pendant la guerre une arme à part entière. Utilisé d’abord en mission d’observation, l’aviation sera ensuite employée dans des missions de bombardement, alors que des combats aériens s’engagent en parallèle.

Il est intéressant ici de noter ce passage d’une guerre XIXe siècle à une guerre moderne mécanisée, notamment à partir de 1917/1918 avec l’apparition des chars et l’utilisation systématique de l’aviation, devenue une arme à part entière, comme appui aux troupes au sol.

Avion
Escadrilles
Formation
Guerre moderne mécanisée
Nouvelles armes

N°12 L’Armistice
Extrait du «journal de guerre» de Valéry Capot, sous officiers au 9e RI d’Agen, mobilisé en août 1914
Texte
Du 8 au 11 novembre 1918 : Valéry Capot alors adjudant, se trouve à Cuy encadrant la formation de la classe 1919 depuis septembre 1918. Depuis fin octobre, se précise la fin des combats après la demande allemande d’armistice. Le 9 novembre, le Kaiser Guillaume II a abdiqué, alors que le 7 des plénipotentiaires allemands ont quitté Spa pour la France afin de traiter avec le grand état-major allié. Il est intéressant de pouvoir lire ici le témoignage d’un soldat, d’abord combattant, puis devenu instructeur donc loin de la ligne de front au moment de l’armistice.
On peut percevoir à la fois la joie de la fin des combats, mais sans une véritable explosion des sentiments. Celle-ci ne viendra qu’au moment de la démobilisation, plusieurs mois plus tard, en août 1919.

Armistice
Cessez le feu
Traités de paix

N°13 Commune de Colayrac-Saint Cirq. Extrait du procès-verbal des délibérations du Conseil municipal + Plan
Texte,
ADLG, O vrac


Croquis,
ADLG, O vrac
9 mai 1920 – Suite à l’hécatombe provoquée par la Grande Guerre et avant l’armistice, les communes, sous l’impulsion souvent des combattants ou des familles en deuil, s’emploient à ériger des monuments commémorant le sacrifice de ceux qui sont, depuis la loi de 1915, «morts pour la France».
Le monument, encore visible aujourd’hui dans presque la totalité des communes de France, témoigne de la mort de masse et de cette mythification du conflit autour du deuil et de la «guerre juste».
Il faudra souligner l’importance de la place des communes dans l’élévation des monuments aux morts, «morts pour la Patrie». Cette volonté de l’arrière et des anciens combattants de créer un culte des disparus «sacrifiés». Devenu férié à partir de 1922, le 11 novembre sera l’occasion de faire vivre ce culte avec les cérémonies du souvenir, et la lecture des listes des «morts pour la France».

Commune
Commémoration
Monuments aux morts/mémoire
Patrie
Souvenir

N°14 Monuments aux morts d’Agen, inauguration – 12 octobre 1924
Photographie, noir et blanc,
Source : Lafon Alexandre
Entre-deux-guerres – Comme dans le cas de Colayrac-Saint-Cirq, la commune d’Agen décide le 22 mai 1920 d’élever un monument à ses «enfants morts pendant la Grande Guerre 1914-1918». Ce grand mouvement lisible à l’échelle nationale témoigne d’une volonté de se souvenir et de commémorer les morts à l’échelle des communautés locales. A la date de l’inauguration, le monument aura coûté 149000 francs, et aura bénéficié à la fois de l’aide de l’État, de la commune, mais aussi d’une large souscription soutenue par les anciens combattants. Un monument érigé place Armand Fallières, au cœur de la cité et surtout de l’espace civique (Préfecture, palais de justice), à la vue de l’ensemble de la communauté et des promeneurs.
Une forme originale puisque le groupe statuaire est posé sur une crypte renfermant des plaques sur lesquelles sont inscrits les noms des combattants agenais «morts pour la France».

Commémoration
Communauté
Foule (anciens combattants, orphelins et veuves de guerre)
Inauguration publique
Lieu de mémoire

N°15 «La barbarie contre la civilisation»
Carte postale - couleur,
ADLG, 25Fi 46
1914 – 1er août 1914, l’Allemagne qui soutient l’Autriche Hongrie dans son différent avec la Serbie, déclare la guerre à la Russie et le 3 à la France, alliée de la Russie dans la Triple Entente (avec la Grande-Bretagne). L’Allemagne est présentée en ogre, animalisée, barbare et militariste. La France et la Russie (deux soldats, deux drapeaux), en gardiennes de la «civilisation». Ce thème de la barbarie allemande fera recette entre 1914 et 1915 (atrocités liées à l’invasion de la Belgique et de la France, bombardement de la cathédrale de Reims).
N°16 «La victoire des Alliés assure la liberté des peuples»
Tableau-couleur,
ADLG 79J 2
1918-1919, après quatre ans et demi de combats, l’armistice du 11 novembre scelle la «victoire» des Alliés contre les empires centraux tandis que les traités de paix de 1919 (notamment celui de Versailles du 28 juin) viendront marquer la fin réelle de la guerre. Même si l’armée allemande n’a pas capitulé, ce sont les soldats qui sont fêtés comme les vainqueurs. Représentation triomphale de la victoire avec la présence des soldats des pays vainqueurs (on distingue le «poilu» au centre, le drapeau de la Grande-Bretagne et des États-Unis avec un Tommy et un Sammy (soldat des États-Unis), ainsi que celui de l’Italie et de la Roumanie).
Au premier plan, l’Alsace et la Lorraine représentées à gauche par des enfants, à droite, des petits français avec au pied du plus grand un fusil, qui symbolisent la relève possible des héros adultes victorieux.

Drapeau/patrie/patriotisme
Allégorie
Victoire
Alsace Lorraine
Mobilisation des enfants / devoir.

N°17 «Il faut que ceux qui ont fait le mal le répare»
Supplément sous forme de tract du journal Le Rire.
AD79J 6
Octobre - novembre 1918. Les armées allemandes battent en retraite depuis les contre-offensives lancées en juillet. La fin du confit est proche. Mais quelles options choisir vis-à-vis des pays vaincus ? Armistice, capitulation, paix équilibrée ? La question se pose. Ici, le choix est fait d’une future paix dictée aux vaincus, notamment à l’Allemagne et au Kaiser, présentés comme les seuls responsables de la guerre et de sa violence.
Le slogan : «Rapportez, Réparez, Remboursez» annonce les conditions d’armistice imposées le 11 novembre 1918 et les termes des futurs traités de paix de 1919, qui seront perçus par les Allemands comme un Diktat.
N°18 «Debout dans la tranchée… souscrivez au 3e emprunt de la Défense Nationale»
Affiche illustrée, couleur, dimension 1,07x 0,75 - dessin de Jean Droit (lieutenant)
AD, 22Fi 437
1917 – L’échec de l’offensive du Chemin des Dames (Aisne) conduit à des mutineries de grande ampleur dans l’armée française puisqu’au moins la moitié des unités a été plus ou moins touchée. Les États-Unis entrent en guerre en avril aux côtés des Alliés, mais la signature en fin d’année de l’armistice germano-russe permet aux empires centraux de dégager un front. Les positions n’ont que très peu changé en fin d’année et plus que jamais, c’est l’attente. Ici, le combattant est «le poilu» (les brisques sur son épaule montrent qu’il est un ancien des tranchées) qui veille au créneau pour lui et son pays. Résolu, héroïsé (médaille sur sa poitrine) mais humble, armé de son courage et de sa baïonnette (objet lui aussi mythifié). Mais ici, c’est un lieutenant (226e RI) qui est l’auteur du dessin, ce qui donne une valeur réelle à la représentation.

Tranchée
Guerre de siège
Arme
Médaille
Brisques
Victoire
Front/arrière
Emprunt

Page 1 << (de 1 à 10) Page 2 (de 11 à 18)






       
 
[ accueil archives ] [ présentation ] [ activités pour les classes ]
[ mallettes pédagogiques ]
[ au fil du temps ]
[ liens ] [ plan du site ] [ conseil général ] [ contact ]