Liens
plan du site
Conseil général
Contact
Accueil Archives Présentation Activités pour les classes Mallettes pédagogique "Au fil du temps"    

Le
protestantisme
en Agenais


Introduction sur
le sujet

Textes du XVIe siècle

Transcription du texte

Eléments pour
exploiter le texte
en classe

Le contexte
de l'Édit de Nantes
et une lettre close
d'Henri IV


Introduction
.........................................................................

"Qui a le contrôle du passé a le contrôle de l'avenir" dit Georges Orwell. Ce bulletin, inspiré par celui du Service éducatif de la Gironde, s'adresse à ceux qui pensent que l'histoire locale est un tremplin pour comprendre l'histoire globale. Il espère tisser des liens plus étroits entre le public scolaire et les Archives. Toutes les suggestions sont les bienvenues. Chaque bulletin abordera un thème d'histoire locale à travers l'étude d'un ou deux documents.
par Monique Guittenit

LE PROTESTANTISME EN AGENAIS :
l'application de l'Édit de Nantes.

Cette carte du "croissant huguenot" illustre à elle seule l'intérêt de ce thème. "Le midi en terre d'élection du protestantisme" dit Janine Garisson-Estèbe (voir bibliographie n°1) et elle ajoute : "après 1572 le calvinisme se rétracte partout sauf dans le midi".
Sur le thème du protestantisme si marquant dans notre région, il a été très difficile de choisir un document ! Celui qui vous est présenté concerne l'application de l'Édit de Nantes. Cet Édit reconnaît le protestantisme comme l'une des religions des Français, et de ce fait impose une paix relative.
Le sujet concerne plus particulièrement les élèves de 4e et de seconde. Les CM1 et CM2 pourront utiliser les documents annexes. Pour tous, une visite aux Archives départementales peut permettre d'approfondir le sujet (voir le contexte de l'Édit de Nantes).

Naissance et impact du protestantisme en Agenais

Florimond de Raymond (1540-1601), successeur de Montaigne au parlement de Bordeaux, cite dans Naissance de l'hérésie, les prêches de Frère Illyricus (1518-1522) comme un des points de départ du protestantisme en Agenais. Il ajoute un peu plus loin que "les régents ont semé l'hérésie". Catholique, il constate la valeur d'exemple des premiers réformateurs comme Gérard Roussel, abbé de Clairac, dont il loue le dévouement. Il note aussi le courage contagieux des premiers hérétiques brûlés vifs, ainsi Vindocin en 1535.

Pour J.Garisson-Estèbe le protestantisme se répand dans notre région plutôt verticalement, du noble vers "ses" gens, des officiers du présidial vers les "petits" clercs. La famille d'Albret fut bien sûr un vecteur puissant et les nobles, en lui étant fidèles, ont moins l'impression d'infidélité. Elle souligne qu'il se répand en langue d'oïl (pas de bible en langue d'oc), et note le faible rôle de l'imprimerie. Suivant les couloirs de circulation, le protestantisme est d'abord urbain. Il s'appuie sur un mouvement communal très fort et débouche sur une sorte de projet de "Provinces-Unies du Midi.

Monluc (1502-1577) l'analyse comme prépondérant à Tonneins, Gontaud, Laparade, Clairac, Monflanquin, Tournon (il faudrait ajouter Puymirol), et touchant 9/10 de la population. Pour Monseigneur de Villars, évêque d'Agen, une paroisse sur deux de son diocèse est touchée par le protestantisme au seizième siècle.
 
Connaissances
préalables :

La monarchie française
au XVIe siècle,
Henri IV surtout.

Le calvinisme.

Les guerres de Religion.




       
 
[ accueil archives ] [ présentation ] [ activités pour les classes ]
[ mallettes pédagogiques ]
[ au fil du temps ]
[ liens ] [ plan du site ] [ conseil général ] [ contact ]