Liens
plan du site
Conseil général
Contact
Accueil Archives Présentation Activités pour les classes Mallettes pédagogique "Au fil du temps"    

L'installation
du chemin
de fer en
Lot-et-Garonne


Introduction sur le sujet

Textes du XIXe siècle

Éléments pour
exploiter le texte
en classe

Ouverture des
lignes, prix des
billets et horaires


Introduction
.........................................................................

" L'échange crée la richesse" dit l'encyclopédiste Condillac
dès 1785
et les populations de Lot-et-Garonne ou leurs
élus ne le contredisent pas.

Dès 1837 le Conseil général de Lot-et-Garonne demande une voie ferrée d'Agen à Bordeaux. Les Archives départementales regorgent de délibérations de conseils municipaux ou de pétitions appelant de leurs voeux le passage du chemin de fer (voir document page suivante et dans la mallette pédagogique les délibérations de Monflanquin, Montgaillard, Lamontjoie, les pétitions de négociants agenais). Tous soulignent l'intérêt économique de ce nouveau moyen de transport, quitte à réclamer des indemnisations en cas de préjudice lors de la construction (voir mallette pédagogique).
L'installation du chemin de fer dans notre région donna lieu à de nombreuses rivalités.


La concurrence canal latéral à la Garonne et chemin de fer
Trois types de propositions eurent lieu (voir mallette pédagogique) :
- La solution mixte proposée par le Conseil général en 1837 : Canal du Midi prolongé de Toulouse à Agen et chemin de fer d'Agen à Bordeaux.
- Celle de Tarbé des Sablons qui voulait, en 1850, utiliser le canal pour faire passer la voie ferrée.
- Une dernière reprise par le conseil d'arrondissement demandant, en 1851, l'achèvement du canal latéral à la Garonne et du chemin de fer pour les mettre en concurrence et faire baisser les tarifs.
Cette solution ne prévalut qu'en partie. L'État concéda le canal latéral à la Compagnie du Midi en 1852 et celle-ci imposa au canal des tarifs favorables au chemin de fer. La concurrence entre les deux s'établit en 1897 quand l'État devint propriétaire du canal.

Le tracé des lignes ( voir document et mallette pédagogique)
Les pétitions sont nombreuses sur ce sujet. La concurrence fut acharnée entre la vallée de la Baïse et du Gers, entre Agen et la basse vallée du Lot pour le prolongement de la ligne venant de Limoges. Agen et la vallée du Gers "gagnèrent" dans un premier temps mais la Baïse et la basse vallée du Lot furent desservies un peu plus tard.

La rivalité entre les compagnies
La ligne Bordeaux-Sète (écrit Cette) connut des débuts difficiles. Après avoir regroupé quatre compagnies, une société obtenait la concession en 1846. Elle était dissoute en 1847 faute de capitaux et faute de décision quant à la concurrence avec le canal.
Les frères Péreire créateurs du Crédit mobilier et fervents bonapartistes obtinrent en 1852 et pour 99 ans la concession de la ligne du chemin de fer de Bordeaux à Sète et le contrôle du canal.
Leur société prit le nom de Compagnie des chemins de fer du Midi. Au gré des diverses lois la Compagnie du Midi obtint les concessions des lignes au sud de la Garonne. Le réseau du nord de la Garonne était concédé à la compagnie du Paris-Orléans qui avait succédé au Grand Central pour le prolongement de la ligne Paris-Limoges. Jean-Paul Charrié se fait l'écho des différents historiens pour déplorer ces rivalités diverses qui entraînèrent du retard dans la construction des lignes et un manque de cohésion du réseau de notre département : toutes les lignes se raccordent à la ligne Bordeaux-Sète mais à des endroits très divers.

La loi de juillet 1865 autorise les autorités locales à concéder des lignes d'intérêt local. Un réseau de tramways vit le jour à partir de la décision du Conseil général de 1899. Ce réseau "frôla l'excès" et de nombreuses lignes furent éphémères.
Ainsi le réseau ferré de Lot-et-Garonne se développa en trois étapes :
les lignes principales de 1850 à 1870, les lignes secondaires de 1880 à 1900 et les lignes d'intérêt local de 1899 à 1930.
 
Pour plus d'informations

"Au fil du temps" numéro deux introduit un sujet concernant la révolution des transports du XIXe siècle dans notre département.
Nous avons choisi un angle de vision restrictif, le chemin de fer, dans le souci de prolonger l'exposition d'affiches sur ce thème créé l'an passé par les Archives.
Les documents proposés privilégient aussi l'installation des chemins de fer. Les documents sont innombrables aux Archives et de lecture facile ; s'ajoutent des articles de presse contemporains des ouvertures de lignes, etc...


Ceux que les trois textes présentés dans ce numéro laissent sur leur faim peuvent venir sur place participer à un atelier sur ce thème ou utiliser la mallette pédagogique créée aussi sur les chemins de fer.

Ce thème peut intéresser des élèves de CM1-CM2, de quatrième, de seconde ou de première ; les classes de L.E.P. peuvent trouver ici un sujet et des documents techniques.



       
 
[ accueil archives ] [ présentation ] [ activités pour les classes ]
[ mallettes pédagogiques ]
[ au fil du temps ]
[ liens ] [ plan du site ] [ conseil général ] [ contact ]