Liens
plan du site
Conseil général
Contact
Accueil Archives Présentation Activités pour les classes Mallettes pédagogique "Au fil du temps"    

Le Front
Populaire en
Lot-et-Garonne


Introduction sur le sujet

Document 1

Document 2

Document 3

Eléments pour
exploiter le texte
en classe

Le contexte
historique des
documents


Introduction
.........................................................................

Dans leur ouvrage P.Robin et A.Glayroux (voir bibliographie n°1) donnent le sentiment de tout faire pour garder la mémoire de ceux qui, par leur énergie, leur travail constant et bénévole, "vont donner vie et consistance à ces cadres juridiques (..) dormant dans un tiroir de préfecture". A ceux qui se sont battus avec opiniâtreté le Front populaire a permis de retrouver "une dignité souvent bafouée".

Le contexte
En 1936 le Lot-et-Garonne est rural à 72% et urbain à 28% (2). Les luttes en faveur des métayers et des résiniers ont enraciné à l'ouest du département une culture de gauche. Lors de la scission S F I O/P C, le P C garde le plus d'adhérents (congrès de Villeneuve en 1921). Renaud Jean, défenseur infatigable des petits paysans, est le premier député communiste dès 1920 (Marmande) ; réélu en 1924, il est battu en 1928. En 1932 il retrouve son siège dans un arrondissement très touché par la crise agricole ; deux radicaux sont aussi élus : P.Courrent à Nérac, G.Martin à Agen.

L'unité vers la victoire de 1936 (1 p.409,410,411)
Comme au niveau national la C G Retrouve son unité (Agen-2 février 36) et L.Aurin devient secrétaire général. Le 23 février 1935 a lieu à Agen un meeting unitaire contre la guerre et le fascisme rassemblant les principales composantes du "Front populaire" parmi lesquels la C G T, la C G TU., la Ligue des droits de L'homme, le parti radical, la S F I O, le P C. En mai 1935, huit nouvelles municipalités sont remportées par la coalition dont Agen "coup de tonnerre dans le ciel politique lot-et-garonnais" avec comme maire O.Messines S F I O, mais aussi Tonneins, Casteljaloux, Port-Sainte-Marie etc... Le 14 juillet 1935 est une démonstration de force impressionnante de la gauche (8000 personnes à Agen, 3000 à Casteljaloux....).

La victoire de 1936 (4 députés à élire, un par arrondissement
et non 3 comme aujourd'hui).

Parmi les 11 journaux locaux, 4 penchent pour le Front populaire dont Le Travailleur communiste fondé par R.Jean, Le Réveil socialiste, La Dépêche favorable aux radicaux. R.Jean est le seul élu dès le premier tour (51,2%) ; le report des voix se fait sans problème à Nérac où P.Courrent radical-socialiste et avocat des résiniers est largement réélu (7633 voix contre 2416), à Villeneuve, ce qui ne suffit pas à M.Pabon, président du Conseil général radical socialiste, pour battre le successeur de G.Leygues, le comte de La Myre Mory (52,2% et 47,8%) qui s'est battu contre le "monstre à 3 têtes". A Agen a lieu une triangulaire : G.Martin, radical battu d'une très courte tête (4 ou 1 voix selon les sources) par R.Philippot communiste, refuse de renoncer au second tour ; les deux, désunis, affrontent le républicain A.Seillan hostile au "fascisme rouge" ; Philippot l'emporte avec 7148 voix contre Seillan 6207 voix et Martin 3425 voix. L'originalité de notre département qui donne la prééminence aux communistes apparaît dans le tableau ci-contre.

De multiples manifestations racontées par les journaux fêtent la victoire : Marmande connut une des principales le 19 juillet en présence du ministre de l'Agriculture, Nérac en mai, Miramont, Casteljaloux en juin etc..).
 
Les députés de 1936
et la Seconde Guerre
mondiale :

Paul Courrent vote les pleins pouvoirs à Pétain.

Comte de La Myre Mory meurt dans les combats des Ardennes en juin 1940.

Renaud Jean est déchu de ses droits politiques en 1940 (comme tous les députés communistes) emprisonné il est libéré en juin 1941.

Robert Philippot est déchu de ses droits politiques (mêmes circonstances que R. Jean), livré par Vichy il meurt en déportation à Birkenau.


       
 
[ accueil archives ] [ présentation ] [ activités pour les classes ]
[ mallettes pédagogiques ]
[ au fil du temps ]
[ liens ] [ plan du site ] [ conseil général ] [ contact ]