Répertoire détaillé du fonds Fallières-Lanes 140 J



Eléments de l'instrument de recherche
Page de titre
Présentation
Plan de classement
Corps de l'instrument de recherche


Page de titre retour


Archives départementales

de Lot-et-Garonne


 

 

 

 

 

 

 

Répertoire détaillé du fonds Fallières-Lanes 140 J

 

par Martine Salmon-Dalas

 

 

Agen

2006








Présentation retour

140 J



Fonds Fallières-Lanes







Lieu de conservation FRAD047
Cotes extrêmes 140 J 1-133
Intitulé Fonds Fallières-Lanes
Date début cachée 1854
Date fin cachée 1924
Dates extrêmes 1854-1924
Niveau de description Pièce
Description physique Ce fonds a été numérisé avant d'être rendu aux descendants et n'existe donc que sous forme numérique, voir NUM 12.
Importance matérielle 133 pièces.
Producteur, nom 1 Fallières Armand
Catégorie du producteur Personne physique
Présentation du producteur Armand Fallières, né à Mézin en 1841, devint avocat à Nérac en 1867. Très vite il entra dans la carrière politique locale d'abord (conseiller municipal puis maire de Nérac, conseiller général en 1871), puis nationale (député en 1876, sénateur en 1890, président du Sénat en 1899). Parrallèlement il occupa de 1882 à 1892 de nombreux postes ministériels et fut même quelques jours président du Conseil. Le 17 janvier 1906, il fut élu président de la République et occupa l'Élysée jusqu'en 1913, date à laquelle il se retira dans sa maison de Loupillon, à Villeneuve-de-Mézin en Lot-et-Garonne.
Présentation du contenu Ce fonds est composé de correspondance, de papiers officiels, de brouillons de discours et plaidoiries du président Fallières. S'y ajoutent quelques documents sur ses études dont sa licence de droit, son livret militaire et une collection de menus de banquets ou repas tenus lors de sa présidence.
Modalités d'accès Ce fonds n'est consultable que sur autorisation des Archives départementales.
Statut juridique Archives privées
Modalités reproduction Aucune reproduction sans autorisation.
Informations sur les copies Ce fonds a été numérisé par les soins des Archives départementales en 300 DPI sous la cote 1 NUM 2 (cédéroms de conservation) et 5 NUM 12 (cédéroms de consultation).
Sources complémentaires dans le service des archives Voir également la collection Souyri (127 J) qui rassemble plus de 500 cartes postales et caricatures sur Armand Fallières et la collection Fallières (27 Fi). On peut également consulter sur le site internet des Archives départementales de Lot-et-Garonne la présentation sur Fallières réalisée à l'occasion du centenaire de son accession à la présidence de la République (www.cg47. fr/archives).
Bibliographie Baumont Stéphane, Fallières ou la République de la province, Toulouse, Eché, 1988.
Baumont Stéphane, Armand Fallières, député de Nérac à travers l'analyse de ses professions de foi et des placards électoraux, Revue de l'Agenais, juillet-août-septembre 1985, p. 289-308.
Baumont Stéphane, Caillaouze Simone, Polivka Pierre, Armand Fallières (1841-1931) de Mézin à l'Élysée, Agen, Service éducatif des Archives départementales de Lot-et-Garonne, 1986.
Chastenet Jacques, La France de M. Fallières, Paris, 1971 (réédition Livre de Poche).
.Delpont Hubert, Fallières, maire de Nérac, Les amis du vieux Nérac, n°40, 2006, p. 137-156.
Delpont Hubert, Dreano-Sestacq Janine, Fallières - La République aux champs 1868-1881, Nérac, Les Amis du vieux Nérac, 1996.
Drouin Jean-Claude, La France de la présidence Faillières, Les amis du vieux Nérac, n° 40, 2006, p. 19-27.
La Hire Jean de, Le Président Fallières, la vie politique, Le Congrès de 1906, la vie intime ..., Paris, Librairie universelle.
Lanes Bernard, Plaidoyer pour le silence ou la sagesse d'un retraité, Les amis du vieux Nérac, n° 40, 2006, p. 171-183.
Polivka Pierre, L'élection sénatoriale de Fallières en 1906 - militants et notables radicaux au temps du Bloc des gauches, Revue d'histoire moderne et contemporaine, janvier-mars 1975, p. 142-155.
Rials Stéphane, La Présidence de la République, Paris, Presses universitaires de France, collection deuxième édition, 1983 (collection Que sais-je?).
Yvelet Jean d', Armand Fallières, président de la République, l'homme, la vie et l'oeuvre, Paris, Éditions populaires, 1907.
Descripteur thesaurus \ avocat \ chef de l'État \ ministre \ parlementaire \
Contexte historique \ Belle Époque \ République, Troisième \
Descripteur famille \ Lanes \
Descripteur organisme \ Chambre des députés \ Sénat \
Descripteur nom propre \ Fallières, Armand \ Fallières, Jeanne \ Faye, Léopold (1828-1900; parlementaire) \
Descripteur géographique \ Nérac (Lot-et-Garonne) \ Mézin (Lot-et-Garonne) \ Villeneuve-de-Mézin (Lot-et-Garonne) --Le Loupillon \
Date de création description vendredi 3 novembre 2006





Plan de classement retour

La jeunesse
Le métier d'avocat
La carrière politique
  Carrière locale
    Conseiller municipal et maire de Nérac
    Conseiller général de Lot-et-Garonne
  Carrière nationale
    Député
    Ministre
      Dossier sur les funérailles de Gambetta
    Sénateur
Correspondance durant la carrière politique
  Avec sa femme
  Avec sa mère
  Avec des proches
  Avec Léopold Faye
Discours
Le président de la République
  Menus
  Articles et documents
  Photographies





Corps de l'instrument de recherche retour

La jeunesse retour
140 J 1Certificat de grammaire.
Ce certificat à l'examen de grammaire est délivré par l'académie de Poitiers à Armand Fallières, élève de 4e, le 10 août 1855.
1855.
140 J 2Distribution des prix du lycée impérial d'Angoulême, 1857, 48 p.
Dans ce fascicule imprimé Armand Fallières, qui est en classe de seconde, reçoit le prix de chimie et cosmographie ainsi que le premier accessit de version grecque.
1857.
140 J 3Distribution des prix du lycée impérial d'Angoulême, 1859, 61 p.
Armand Fallières, qui est en division supérieure, est cité sept fois au tableau d'honneur. En outre, il reçoit le 2e accessit dans l'excellence dans la classe de logique, le premier accessit de mathématiques, le 2e accessit en physique et le 3e accessit en dissertation.
1859.
140 J 4Diplôme de bachelier es lettres.
Accordé le 2 août 1859, ce diplôme fut délivré le 7 février 1860.
1860.
140 J 5Diplôme de bachelier es sciences.
Accordé le 24 avril 1860, ce diplôme fut délivré le 25 juin 1860.
1860.
140 J 6Thèse pour la licence, imprimée, Paris, Charles de Mourgues Frères, 1863, 52 pages.
Cette thèse porte sur "des privilèges sur les immeubles".
1863.
140 J 7Thèse pour la licence, imprimée, Paris, Charles de Mourgues Frères, 1863, 52 pages.
Ce deuxième exemplaire est abondement annoté.
1863.
140 J 8Notes manuscrites d'économie politique.
Ces notes ont été prises dans l'Égalité du suffrage par Ed. Laboulaye, L'Ancien Régime et la Révolution de A. de Tocqueville, l'Histoire de la Révolution française de Louis Blanc, Conférence faite à l'asile impérial de Vincennes en 1866 par L. Wolowski ou Des institutionjs ouvrières au XIXe siècle par H. Amelin.
s.d.
140 J 9Poème autographe d'Armand Fallières écrit en l'honneur de son grand-père.
Les allusions à l'âge et au prénom laissent à penser qu'il s'git de son grand-père paternel, Joseph Fallières, né le 5 mars 1781 et qui fut forgeron.
1863.
140 J 10Sonnet d'Arvers recopié par Armand Fallières.
Ce poème paru en 1833 dans un recueil intitulé Mes heures perdues est le plus connu de cet auteur.
s.d.
140 J 11Lettre adressée de Paris, le 15 février, à ses parents.
Armand Fallières s'interroge sur la voie à suivre dans ses études de droit.
1864.
140 J 12Lettre adressée de Paris, le 1er juin, à ses parents.
Armand Fallières raconte sa vie d'étudiant en droit et ses distractions.
1864.
140 J 13Supplément à une lettre adressée, le 15 juin, à ses parents.
Armand Fallières y parle des mauvais résultats scolaires d'Albert.
1864.
140 J 14Lettre adressée à son père.
Armand Fallières lui demande de l'aider financièrement.
s.d.
140 J 15Lettre adressée de Paris à ses parents le 14 juillet.
Armand Fallières parle à nouveau de son avenir et proclame "le barreau c'est pour moi la plus belle carrière". Il annonce également qu'il ne passera son examen qu'à l'automne en raison de sa difficulté.
1864.
140 J 16Lettre adressée de Paris à ses parents le 15 juin.
Armand Fallières y raconte sa vie difficile de clerc d'avoué.
1865.
140 J 17Lettre adressée de Paris à ses parents le 30 juin.
Armand Fallières décrit avec dégoût son travail de clerc d'avoué.
1865.
140 J 18Lettre adressée de Barèges à ses parents le 15 juillet.
Cette lettre a été envoyée lors d'une cure passée à Barèges par Armand Fallières suite à une légère maladie. Elle n'est pas datée mais on comprend qu'il a achevé ses études et n'est pas encore marié.
s.d.
Le métier d'avocat retour
140 J 19Livret militaire.
E livret indique qu'Armand Fallières de la classe 1861 a été incorporé dans la réserve, 129e régiment territorial d'infanterie.
1876.
140 J 20Certificat de stage.
Ce certificat, délivré par le conseil de discipline de l'ordre des avocats de la cour de Paris le 20 février 1866, précise que le stage dura du 5 décembre 1863 au 6 février 1866.
1866.
140 J 21Tableau des avocats près le tribunal de Nérac pour l'année 1869-1870.
Armand Fallière figure sur ce tableau en 9e position. En outre, il est bâtonnier.
1870.
140 J 22Certificat de radiation du barreau des avocats.
Cette radiation, qui survint le 22 octobre, fut faite à la demande de l'intéressé.
1888.
140 J 23Notes et documents à propos d'un procès à propos de l'usage d'une source.
Sur la chemise de ces notes figure : Notes de plaidoiries de mon père.
1854-1870.
140 J 24Notes sur les droits d'une mère se remariant à l'administration des biens de ses enfants mineurs.
s.d.
La carrière politique retour
Carrière locale retour
Conseiller municipal et maire de Nérac retour
140 J 25Tract du comité démocratique de Nérac prônant l'abstention au plébiscite impérial.
Parmi les membres du comité démocratique qui publia ce tract le 27 avril 1870 figure : Fallières, avocat, conseiller municipal.
1870.
140 J 26Photographie d'Armand Fallières.
Elle fut réalisée par R. Garnier, Maison Derey à Nérac.
[1872]-[1875].
140 J 27Brouillon de la lettre adressée par Armand Fallières à un collègue républicain lui exposant, à l'occasion du procès du journal "Le Réveil" sa conception de la politique, 6 novembre 1872.
"Je n'ai jamais été et je ne me consentirai jamais à devenir l'homme d'un parti dans notre parti, d'une chapelle dans notre église".
1872.
140 J 28Brouillon de la note adressée au préfet de Lot-et-Garonne par Armand Fallières, maire de Nérac, pour savoir si le délégué qui remplace le sous-préfet à qualité pour prendre une décision et réponse, 13 novembre 1872.
Armand Fallières, étant délégué en l'absence du sous-préfet de Nérac, interroge le préfet pour savoir s'il peut prendre une décision "en ce qui touche les prières publiques". Le prfet rappelle au plus vite son collaborateur et écrit sur la lette même : "Quant au maire de" Nérac il ne m'appartient pas de lui tracer ce qu'il a à faire".
1872.
140 J 29Brouillon de la lettre adressée au préfet de Lot-et-Garonne par Armand Fallières, maire de Nérac, sur le rôle qu'il a joué comme remplaçant du sous-préfet en congé, 13 novembre 1872.
1872.
140 J 30Lettre adressée à Armand Fallières l'informant de l'incident qui s'est déroulé à la mairie de Nérac, 8 août 1873.
Deux gendarmes se sont présentés pour rechercher et faire disparaitre les bustes de la République.
C'est la période de l'ordre moral durant lequel manarchistes et conservateurs triomphent.
1873.
140 J 31Lettre du conseiller du sous-préfet de Nérac, Liénard, conseillant au maire de Nérac de veiller à ce que le concert public prévu le lendemain ne dégénère pas en manifestation contre le gouvernement, 18 septembre 1873.
1873.
140 J 32Lettre du sous-préfet de Nérac informant le maire de Nérac que sur ordre du préfet la Marseillaise doit être supprimée du concert public, 19 septembre 1873.
1873.
Conseiller général de Lot-et-Garonne retour
140 J 33Profession de foi du candidat à l'élection cantonale de Nérac d'Armand Fallières, 2 octobre 1871.
A l'issue du scrutin, Armand Fallières entra au Conseil général.
1871.
140 J 34Profession de foi d'Armand Fallières, candidat républicain sortant à l'élection cantonale de Nérac, 25 septembre 1874.
"La République est faite, il ne reste plus qu'à en assurer le fonctionnement régulier.. ". Armand Fallières fut réélu conseiller général avec 70% des voix.
1874.
Carrière nationale retour
Député retour
140 J 35Profession de foi d'Armand Fallières, candidat républicain à l'élection législative de l'arrondissement de Nérac, 4 février 1876.
Il signe A. Fallières ancien maire de Nérac, membre du Conseil général.
1876.
140 J 36Profession de foi d'Armand Fallières, candidat républicain à l'élection législative du 14 octobre 1877, 1er octobre 1877.
Il signe A. Fallières député sortant, vice-président du Conseil général.
1876.
140 J 37Arrêté de nomination d'Armand Fallières député officier d'académie, Paris le 31 janvier 1880.
Ce diplôme est signé Jules Ferry.
1876.
Ministre retour
140 J 38Télégramme adressé par Anne Fallières à Madame Fallièes à Mézin annonçant la nomination d'Armand Fallières sous-secrétaire d'État au ministère de l'Intérieur, 17 mai 1880.
Ce télégramme envoyé de Paris à 4h 42 précise "en remplacement de Monsieur Constans nommé ministre".
1876.
140 J 39Extrait du registre de délibérations du conseil municipal de Mézin félicitant Armand Fallières pour sa nomination comme minstre de l'Intérieur.
Cette séance s'est tenue le 13 août 1882, c'est-à-dire six jours après la nomination officielle.
1882.
140 J 40Décret arrêtant et apurant les dépenses secrètes de sûreté utilisées par Armand Fallières du 8 août 1882 au 24 janvier 1883, 30 janvier 1883.
Durant cette période il fut ministre de l'Intérieur et des Cultes dans le ministère Duclerc.
1883.
140 J 41Décret arrêtant et apurant les dépenses secrètes de sûreté utilisées par Armand Fallières du 1er janvier au 23 février 1883, 21 février 1883.
La période correspond à la fin de la charge de ministre de l'Intérieur (1er au 29 janvier) et de celle de président du Conseil (29 janvier au 21 février).
1883.
140 J 42Billet d'un collègue de Fallières à la Chambre des députés formant des voeux pour son rétablissement et pour qu'il revienne au gouvernement, 23 février 1883.
La démission du poste de président du Conseil a été acceptée par le président de la République le 21 février.
1883.
140 J 43Lettre de Casimir Perrier félicitant Armand Fallières de ne pas avoir accepté d'entrer dans le nouveau gouvernement, 8 janvier 1886.
Il s'agit du troisième ministère Feycinet qui dura du 7 janvier 1886 au 11 décembre 1886.
1886.
140 J 44Procès-verbal de la conciliation obtenue par les témoins respectifs d'Armand Fallières et Paul de Cassagnac qui dans un article paru dans L'Autorité avait offensé le premier, 13 mars 1889.
Armand Fallières, qui était alors ministre de l'Instruction publique et des Beaux-Arts, eut pour témoins Léopold Faye et Casimir Perrier.
1889.
Dossier sur les funérailles de Gambetta retour
Ce dossier fut réuni par Fallières alors ministre de l'Intérieur et des Cultes dans le ministère Duclerc.
140 J 45Lettre des délégués de la famille Gambetta au ministre de l'Intérieur lui demandant les intentions du gouvernement pour les funérailles ; Paris, 4 décembre 1882.
1882.
140 J 46Billet au ministre de l'Intérieur lui annoncant la lettre du beau-frère de Gambetta, Lévis, [2 janvier 1883].
1883.
140 J 47Lettre du beau-frère de Gambetta, Lévis, demandant des obsèques civiles ; Paris, 2 janvier 1883.
1883.
140 J 48Billet du cabinet du ministre de l'Intérieur indiquant que désormais tous les télégrammes concernant les funérailles de Gambette seront directement transmis au minstre, s. d.
[1883].
140 J 49Télégramme de Paul Bert et Spuller au père de Gambetta pour qu'il accepte l'inhumation provisoire de son fils à Paris ; Paris, 3 janvier.
1883.
140 J 50Télégramme de Léonie Léon au père de Gambetta pour qu'il accepte l'inhumation provisoire de son fils à Paris ; Paris, 3 janvier.
1883.
140 J 51Télégramme du père de Gambetta à Spuller pour l'informer de sa résolution inébranlable qu'après la cérémonie au Père Lachaise à Paris le corps de son fils lui soit rendu ; Nice, 3 janvier.
1883.
140 J 52Télégramme du préfet des Alpes-Maritimes au ministre de l'Intérieur lui confirmant les résolutions du père de Gambetta ; Nice, 3 janvier.
1883.
140 J 53Télégramme du préfet des Alpes-Maritimes au ministre de l'Intérieur l'informant que le père de Gambetta veut des funérailles civiles pour son fils ; Nice, 3 janvier.
1883.
140 J 54Télégramme du préfet des Alpes-Maritimes au ministre de l'Intérieur l'informant des volontés du père de Gambetta pour le transport du corps de son fils ; Nice, 4 janvier.
1883.
140 J 55Télégramme du préfet des Alpes-Maritimes au ministre de l'Intérieur sur l'atmosphère à Cannes ; Nice, 7 janvier.
1883.
140 J 56Télégramme d'Antonin Proust au chef de gare de Marseille, Léon Renault, l'informant d'une conscription pour élever un monument à Gambetta au Père Lachaise ; Paris, 7 janvier.
1883.
140 J 57Télégramme du préfet des Alpes-Maritimes au ministre de l'Intérieur l'informant d'une nouvelle démarche auprès du père de Gambetta ; Nice, 9 janvier.
1883.
140 J 58Télégramme des délégués de la Réunion républicaine niçoise au gouvernement l'informant que Nice est prête à recevoir la dépouille de Gambetta ; Nice, 9 janvier.
1883.
140 J 59Télégramme des délégués de la Réunion républicaine niçoise au gouvernement l'informant que Nice est prête à recevoir la dépouille de Gambetta ; Nice, 9 janvier.
1883.
140 J 60Télégramme du ministère de l'Intérieur au préfet des Alpes-Maritimes lui demandant d'informer les délégués de la Réunion républicaine niçoise que le corps de Gambetta ne peut encore quitter Paris ; Paris, 9 janvier.
1883.
140 J 61Télégramme du ministère de l'Intérieur au préfet des Alpes-Maritimes lui demandant d'informer le père de Gambetta que le gouvernement n'entend pas se substituer à sa volonté ; Paris, 9 janvier.
1883.
140 J 62Télégramme du préfet de police au ministère de l'Intérieur l'informant de la présence de 4 000 visiteurs au Père Lachaise ; Paris, 9 janvier.
1883.
140 J 63Télégramme de Louis Lambert à Meyer commentant "la comédie qui se joue autour du corps de Gambetta" ; Nice, 10 janvier.
1883.
140 J 64Télégramme de Scheurer Kestner suppliant le père de Gambetta de laisser son corps à Paris ; Strasbourg, 10 janvier.
1883.
140 J 65Télégramme de Spuller informant le père de Gambetta du départ pour Nice du corps de son fils le lendemain ; Paris, 11 janvier.
1883.
140 J 66Télégramme adressé aux journaux les informant que les funérailles de Gambetta seront civiles et qu'elles auront lieu à Nice ; Nice, 11 janvier.
1883.
Sénateur retour
140 J 67Lettre d'Armand Fallière à un ami à propos de "notre" chemin de fer et refusant d'intervenir pour une personne qui ne donne aucun signe de ferveur républicaine ; Paris, 22 juillet 1891.
En fait cette lettre est datée de 1881 (les trois premiers chiffres étant imprimés), ce qui est une erreur. En effet, le papier à en-tête est celui du Sénat et A. Fallières parle de son intervention pour faire adopter ce projet auprès de cette assemblée. Fallières entra au palais du Luxembourg en 1990.
1900.
140 J 68Lous dinnas de la pruno, Paris, Imp. G. Maurin, [après 1900], 73 pages.
Recueil de dix poésies en occitan écrites par le docteur Laborde en l'honneur d'hommes politiques ou des artistes de Lot-et-Garonne qui présidèrent les dîners de "La Prune", association des Lot-et-Garonnais de la capitale. Armand Fallières, alors président du Sénat, présida le 7e dîner, le 16 mai 1899. Ces dîners eurent lieu entre 1896 et 1900.
vers 1900.
140 J 69Fallières président du Sénat, poème d'Albert Simorre imprimé dans Têtes de pipes, Agen, Librairie de la Revue française, 1900, p. 1 à 3.
Ce recueil d'une douzaine de portraits d'homme politiques de l'Agenais.
1900.
Correspondance durant la carrière politique retour
Avec sa femme retour
140 J 70Lettre d'Armand Fallière à sa femme.
Versailles, 10 octobre 1877. En-tête de la Chambre des députés.
1877.
140 J 71Lettre d'Armand Fallière à sa femme.
Versailles, 14 octobre 1877. En-tête de la Chambre des députés.
1877.
140 J 72Lettre d'Armand Fallière à sa femme.
Versailles, 4 novembre 1877. En-tête de la Chambre des députés.
1877.
140 J 73Lettre d'Armand Fallière à sa femme.
Versailles, 9 novembre 1877. En-tête de la Chambre des députés.
1877.
140 J 74Lettre d'Armand Fallière à sa femme.
Paris, 20 novembre 1877. En-tête de la Chambre des députés.
1877.
140 J 75Lettre d'Armand Fallière à sa femme.
Versailles, 29 novembre 1877. En-tête de la Chambre des députés.
1877.
140 J 76Lettre d'Armand Fallière à sa femme.
Paris, 8 août 1882. En-tête du ministère de l'Intérieur.
1882.
140 J 77Lettre d'Armand Fallière à sa femme.
Paris, 24 janvier 1887. En-tête de la Chambre des députés.
1887.
140 J 78Lettre d'Armand Fallière à sa femme.
Paris, 3 février 1887. En-tête de la Chambre des députés.
1887.
140 J 79Lettre d'Armand Fallière à sa femme.
Paris, 17 mai 1887. En-tête de la Chambre des députés.
1887.
140 J 80Lettre d'Armand Fallière à sa femme.
Paris, 23 mai 1887. En-tête de la Chambre des députés.
1887.
140 J 81Lettre d'Armand Fallière à sa femme.
Paris, 7 juin 1887. En-tête du ministère de l'Intérieur.
1887.
140 J 82Lettre d'Armand Fallière à sa femme.
Paris, 7 juin 1887. En-tête du ministère de l'Intérieur.
1887.
140 J 83Lettre d'Armand Fallière à sa femme.
Paris, 7 septembre 1887. En-tête du ministère de l'Intérieur.
1887.
140 J 84Lettre d'Armand Fallière à sa femme.
Aix-les-Bains, 11 septembre 1887. En-tête du ministère de l'Intérieur.
1887.
140 J 85Lettre d'Armand Fallière à sa femme.
Aix-les-Bains, 15 septembre 1887. En-tête du ministère de l'Intérieur.
1887.
140 J 86Lettre d'Armand Fallière à sa femme.
Aix-les-Bains, 17 septembre 1887. En-tête du ministère de l'Intérieur.
1887.
140 J 87Lettre d'Armand Fallière à sa femme.
Paris, 12 août 1889. En-tête du cabinet du ministre de l'Instruction publique et des Beaux-Arts?
1889.
140 J 88Lettre d'Armand Fallière à sa femme.
Paris, 19 août 1889. En-tête du cabinet du ministre de l'Instruction publique et des Beaux-Arts?
1889.
140 J 89Lettre d'Armand Fallière à sa femme.
Nérac, 10 septembre 1889. En-tête du cabinet du ministre de l'Instruction publique et des Beaux-Arts?
1889.
140 J 90Lettre d'Armand Fallière à sa femme.
Paris, 20 septembre 1899. En-tête de la présidence du Sénat.
1899.
140 J 91Lettre d'Armand Fallière à sa femme.
Paris, 23 septembre 1899. En-tête de la présidence du Sénat.
1899.
Avec sa mère retour
140 J 92Lettre de Jeanne Fallières à sa belle-mère.
Versailles, 5 juin 1876. Cette lettre raconte la vie qutidienne et les occupation du tout nouveau député.
1876.
140 J 93Lettre de Jeanne Fallières à sa belle-mère.
Versailles, 26 juin 1876. Cette lettre rapporte les débuts d'Armand Fallières à la Chambre des députés et en particulier son intervention contre la proposition d'Albert Talandier, le 24 juin, qui lui a valu un franc succès.
1876.
140 J 94Ensemble d'articles de presse rassemblés par Jeanne Fallières sur l'intervention d'Armand à la Chambre des députés le 24 juin 1876.
Ces articles furent envoyés à la mère d'Armand Fallières par sa belle-fille, le 27 juin et sont annoncés dans sa lettre du 26 (n° 92) : "Nous sommes en train de recueillir les articles de tous les journaux qui ont paru ce jour-là et qui ont parlé d'Armand. Nous te les enverrons demain".
1876.
140 J 95Lettre de Jeanne et d'Armand Fallières à madame Fallières mère.
Paris, 25 février 1880. En-tête de la Chambre des députés.
1880.
Avec des proches retour
140 J 96Lettre d'Armand Fallières à des amis proches.
Paris, 24 septembre 1889. En-tête du cabinet du ministre de l'Instruction publique et des Beaux-Arts.
Il est fait allusion à la très pénible campagne électorale qu'il vient de mener dont il est sorti vainqueur.
1889.
140 J 97Lettre d'Armand Fallières à des amis proches.
Paris, 22 février 1899. En-tête du Sénat.
Il annonce à ses correspondants sa candidature à la la présidence du Sénat.
1889.
Avec Léopold Faye retour
140 J 98Lettre de Léopold Faye à Armand Fallières.
13 décembre 1871. En-tête de l'Assemblée nationale.
1871.
140 J 99Lettre de Léopold Faye à Armand Fallières.
Vesailles, 17 janvier 1872. En-tête de l'Assemblée nationale.
1872.
140 J 100Lettre de Léopold Faye à Armand Fallières.
17 mars 1873.
1873.
140 J 101Lettre de Léopold Faye à Armand Fallières.
Cette lettre n'est pas datée mais fait allusion aux élections sénatoriales, sans doute celles de 1876.
[1876].
140 J 102Lettre de Léopold Faye à Armand Fallières.
Marmande, 9 août 1878.
1878.
140 J 103Lettre de Léopold Faye à Armand Fallières.
Marmande, 13 août 1878. En-tête de la Chambre des députés.
1878.
140 J 104Lettre de Léopold Faye à Armand Fallières.
Versailles, 11 août 1879. En-tête du Sénat.
1879.
140 J 105Court billet de Léopold Faye à Armand Fallières.
Saint-Pierre-de-Virazeil, 6 septembre 1880. En-tête du Sénat.
1880.
Discours retour
140 J 106Brouillon d'un discours prononcé par Armand Fallières à la distribution des prix de l'école supérieure de Mézin, 1er août 1897, 12 pages.
1897.
140 J 107Brouillon d'un discours prononcé au Sénat à l'occasion de la mort de neufs sénateurs dont Léopold Faye, 20 pages, s. d.
Léopold Faye mourut à Birac le 5 septembre 1900.
[1900].
140 J 108Brouillon d'un discours prononcé au Sénat par le président Fallières à l'occasion de la mort de d'André Folliet, ms, 12 pages.
Armand Fallières présida le Sénat de 1899 à 1906.
s.d.
140 J 109Brouillon d'un discours prononcé au Sénat par le président Fallières à l'occasion de la mort du sénateur de l'Aisne, M. Macherez., ms, 6 pages.
s.d.
Le président de la République retour
Menus retour
140 J 110Menu du banquet des cadets de Gascogne du 3 juillet 1906.
Ce banquet eut lieu au Pré Catelan dont l'architecte est Guillaume Tronchet, qui conçut le théâtre d'Agen et la facade de la propriété d'Armand Fallières.
1906.
140 J 111Menu du déjeuner offert à Armand Fallières, président de la République, par la ville de Nérac, 20 septembre 1906.
1906.
140 J 112Menu du banquet départemental offert à Armand Fallières, président de la République, 30 septembre 1906.
Ce banquet eut lieu pendant le voyage officiel d'Armand Fallières venu poser la première pierre du théâtre Ducourneau à Agen.
1906.
140 J 113Menu et programme musical du diner offert au Palais des Affaires étrangères, le 29 mai 1907.
Ce diner fut offert lors du voyage du roi et de la reine de Norvège en France.
1907.
140 J 114Menu du banquet offert par Villeneuve-sur-Lot au président Fallières, le 3 octobre 1907.
Ce banquet eut lieu lors du deuxième voyage officiel du président Fallières en Lot-et-Garonne. Pour illustrer le menu fut reprise une gravure que Barlangue, artiste originaire de Villeneuve-sur-Lot, avait créé à la demande du président Loubet pour fêter l'entrée à l'Élysée de Fallières.
1907.
140 J 115Menu du déjeuner à la Légation de France, le 1er août 1908.
Ce déjeuner eut lieu lors du voyage officiel du président Fallières en Norvège.
1908.
140 J 116Menu du dîner offert à bord du cuirassé Vérité, le 31 juillet 1909.
Ce dîner fut offert lors de la venue du tsar, Nicolas II, à Cherbourg.
1909.
140 J 117Menu du dîner offert au palais de l'Élysée le 23 juin 1910.
1910.
140 J 118Menu du dîner offert au ministère des Affaires étrangères, le 24 juin 1910.
1910.
140 J 119Menu du déjeuner offert par la présidence de la République, le 14 juillet 1910.
Ce déjeuner eut lieu lors de la visite en France du roi et de la reine des Belges.
1910.
140 J 120Menu du déjeuner offert à bord du cuirassé Edgar-Quinet, le 6 juillet 1911.
1911.
140 J 121Menu et programme musical du banquet offer au président Fallières par la ville de Roubaix, le 9 juillet 1911.
1911.
140 J 122Menu du dîner offer à la présidence de la République, le 16 novembre 1911.
1911.
140 J 123Menu du dîner offer à la présidence de la République, le 1er juin 1912.
L'illustration est signée Antoine Calbet.
1912.
140 J 124Menu du déjeuner offert à Paris, le 16 décembre 1912.
L'illustration comporte une vue du pôle sud le 16 décembre 1911, brochant sur un navire et surmontée de l'écu de la Norvège.
1912.
Articles et documents retour
140 J 125"Notre interview de M. Fallières, Président de la République", par Jacques de Nouvion.
Cet article est paru dans la revue Lecture pour tous, numéro 6 (mars 1906), pages 467 à 476.
1906.
140 J 126Voyage de M. le Président de la République à Nérac. 22 octobre 1911.
Ce programme a appartenu à Madame Fallières.
1911.
Photographies retour
140 J 127Le président Fallières lors des inondations du Midi, 30 septembre 1907. Photographie M. Branger.
1907.
140 J 128Le président Fallières prenant le café sur la terrasse du palais de Monaco en compagnie du prince. Photographie Royer.
s.d.
140 J 129Le président Fallières se rendant sur la tombe de Gambetta. Photographie E. Filiatre.
s.d.
140 J 130Départ du président Fallières et du bey de Tunis de la revue du 14 juillet 1912. Photo Félix Le Bourgeois.
1912.
140 J 131Le président Fallières et Poincaré aux grandes manoeuvres. Photo Félix Le Bourgeois.
1912.
140 J 132Le président Fallières et Poincaré aux grandes manoeuvres. Photo Félix Le Bourgeois.
1912.
140 J 133Armand Fallières. Portrait.
Au dos de la photographie est mentionnée vers 1920-24.
1920-1924.