Archives privées
archives personnelles et familiales
Fonds Durfort

Fonds Durfort

Lieu de conservation Archives départementales de Lot-et-Garonne
Intitulé 38 J - Fonds Durfort
Date début cachée 1315
Date fin cachée 2000
Dates extrêmes 1315-XXe
Niveau de description Fonds
Métrage conservé 3,30 ml
Support papier, parchemin
Conditionnement Ramadiès
Producteur, nom 1 Famille Durfort, en ses multiples branches
Catégorie du producteur Famille
Présentation du producteur La famille de Durfort est considérée comme l'une des plus prestigieuses de la noblesse d'Aquitaine. Sa généalogie montre que son nom apparaît dès le XIème siècle en Agenais et en Quercy. De toutes les branches de la maison de Durfort, la famille de Duras est sans conteste la plus importante par ses charges, ses services et titres qu'elle obtint. Deux autres branches, les Durfort de Civrac et les Durfort de Lorge contribuent aussi à la renommée de cette famille.
Historique de la conservation Les archives conservées dans le fonds concernent essentiellement les branches de Civrac et de Lorge. Archives conservées jusqu'en 1977 chez les descendants des Durfort.
Les archives des Durfort de Duras sont composées pour une grande part de pièces achetées dans des ventes et non issues du fonds familial car celui-ci a brûlé à la Révolution : sont donc conservés dans le fonds essentiellement des documents émis par les membres de la famille et non pas reçus par eux comme le voudrait la logique de constitution d'un fonds d'archives.
Modalités d'entrée Dépôt en 1977 par Armand-Marie-Augustin-Joseph-Odet de Durfort-Civrac de Lorge, marquis de Juigné (Sarthe).
Présentation du contenu Ce fonds familial englobe les archives des différentes branches des Durfort. La plupart des documents concernent les Durfort de Lorge et les Durfort de Civrac. Les documents touchant aux autres branches sont moins nombreux ; soit parce que ces branches sont moins développées, soit parce que leurs archives ont disparu (la majorité des archives de Duras a brûlé à la Révolution). La généalogie de cette famille permet de donner une idée de la richesse de ce fonds dont l'intérêt va bien au-delà des limites géographiques de Duras (Franche-Comté, Auvergne, Poitou, ...). Ce fonds, qui porte essentiellement sur les XVIIIème et XIXème siècles, contient des papiers de famille (testaments, actes notariés, extraits de naissance, de décès, ...), beaucoup de procédures et de correspondance, des titres de fonction et des documents relatifs à la gestion des biens (seigneuries, comptes, ...). De nombreuses copies de documents d'archives, dactylographiées ou manuscrites, conservés dans d'autres lieux, figurent dans ce fonds.
Evaluation, tris et éliminations Aucune élimination n'a été faite
Accroissements Aucun accroissement prévu
Mode de classement Le plan, de classement de Samazan a servi de trame. Trois grandes parties sont distinguées pour le classement de ce fonds : famille / seigneuries, biens et affaires / mélanges. Les papiers personnels et de famille sont classés par personnages à l'intérieur de chaque branche de Durfort.
Modalités d'accès Soumis à l'autorisation du déposant
Modalités reproduction Reproduction interdite
Langue et écriture Français, anglais, allemand, italien, latin
Informations sur les originaux De nombreux originaux sont conservés dans d'autres services d'archives sur le territoire français (Archives nationales, Archives départementales) et à l'étranger (Vatican, Barcelone ...) et dans diverses bibliothèques. On en trouve des copies dans le fonds.
Sources complémentaires dans le service des archives B 54: contrat de mariage de Guy-Aldonce de Durfort, comte de Duras et de Lorge avec Elizabeth de la Tour ; B 111 : testament de Guy-Aldonce de Durfort ;
1 Q 142 : vente des biens de Durfort-Duras émigré à Duras.
5 Fi 1337, plaque 582 : tombeau d''Etienne de Durfort au musée d'Agen.
Sources complémentaires extérieures au service des archives Nombreuses sources : se reporter aux copies et transcriptions présentes dans la plupart des articles.
Bibliographie Jean Favre, Précis historique sur la famille de Durfort-Duras, dédié à madame la comtesse de Roquejaquelein, née De Durfort -Duras, Marmande, imprimerie Avit Duberort, 1858 (voir cote XV 27 ou AIN 743) ;
Yves Durand, La maison de Durfort à l'époque moderne, imprimerie Lussaud, 1975 (voir cote AA 453) ;
Suzanne Nelli, Les Durforts de Languedoc du Moyen-Age, Ed. Privat, Toulouse, 1989 (voir cote AA 900) ;
Nicole de Pena, Documents sur la maison de Durfort XI-XVe siècles, Bordeaux, 1977, 564 p. ;
Michel Ferrari, "Les Durfort-Duras aux XVIIe et XVIIIe siècles", Revue de l'Agenais, 1999, pp.419-442 ;
"Louis de Durfort-Duras, comte de Ferversham vice-roi d'Irlande, le professeur de Churchill dans l'art de la guerre", Le Ruban rouge, p.42, n24, 1965 (voir 1 Pl 193) ;
Higounet Charles, "Avant-propos pour les documents sur la maison de Durfort (XI-XV siècle) - Recueil d'articles - F-H-S-O Bordeaux, 1992 - 600 p. - (voir AA 888) ;
"Rauzan en quête de son passé ... dix ans de recherches historiques et archéologiques à Rauzan" 1971-1981 - 2 tomes - Cahiers historiques et archéologiques du rauzannais - (voir AA 593) ;
Valérie Parickmiller-Duguet et Isabelle Brunet, "Emmanuel-Félicité Durfort quatrème duc de Duras", Le Festin, n50, p.20-21, juin 2004.
Descripteur libre \ Seigneurie \ Noblesse \ Droit et condition des personnes et de leurs biens \ État civil \ Militaire \ Armée \ Succession \ Procédure \ Représentation diplomatique \
Descripteur personne \ Durfort de Duras (famille) \ Durfort de Civrac (famille) \ Durfort de Lorge (famille) \ Durfort de Boissières (famille) \ Durfort de Léobard (famille) \ Durfort de Deyme (famille) \ Durfort de Bajaumont (famille) \ Durfort de Lorge-Civrac (famille) \
Descripteur lieu \ Lot-et-Garonne (Aquitaine ; département) \ Franche-Comté (France ; région) \ Bretagne (France ; région) \ Poitou (France ; région) \