plan du site
Conseil départemental
Nous écrire Pensez à préciser votre adresse postale dans vos messages. Merci
Informations Aide à la recherche Aide à l'archivage Documents en ligne Expositions Un peu d'histoire Bibliothèque Service éducatif
 
accueil > documents en ligne> Terrier de Cauzac    

Archives en ligne

Cartographie
Cartes cantonales
Plan cadastral
Cartes de Belleyme
Photographies
Fonds Lauzun
Fonds Moulis
Documents exceptionnels
Terrier de Cauzac
Armorial de la noblesse agenaise
Album de découpage
Livre des coutumes de la ville d'Agen
 
Cartes postales
Notes historiques sur les communes
Plans d'architectes

> Retour accueil

 
Le château de Cauzac (dans le canton de Beauville) fut la résidence successive du XIIIe au XVIIe siècle des familles de Thoiras, de Cugnac, enfin de Verduzan, avant de passer par mariage, en 1723, dans celle des Chateaurenard, originaires de Provence.   En 1791, Gabrielle de Chevigné qui avait épousé le comte de Chateaurenard quatre ans plus tôt, se retrouva seule pour gérer le domaine familial. Désireuse, pour survivre, d’obtenir le rachat par les paysans des droits seigneuriaux attachés à ses terres, elle chargea le géomètre et arpenteur d’Agen, B. Raby, de dresser une description exacte, cotée et figurée de tous ses biens agenais. Ainsi naquit le terrier de Cauzac.
Si l’on comprend aisément les motifs qui ont poussé à la rédaction de ce terrier, on s’explique plus difficilement le soin, le raffinement avec lequel ce volume fut réalisé en pleine Révolution. Quatre-vingt treize plans aquarellés accompagnent les descriptions
 

manuscrites elles-mêmes soulignées de motifs décoratifs à la plume. En revanche, ce volume aurait dû comporter une continuation avec les diverses mutations de propriétés, comme le laissent entendre les titres de ces chapitres aux pages vierges.
Bien qu’incomplet le terrier de Cauzac est un magnifique témoignage iconographique d’une fortune foncière locale à la fin du XVIIIe siècle et, à ce titre, il mérite de faire très vite l’objet d’une étude minutieuse et attentive.
En 2003, grâce à une subvention de l’État, Archives départementales de Lot-et-Garonne ont acquis ce terrier (cote : 1 J 1041).







    Contre-sceau de Penne-d'Agenais (moulage Arch. nat.)    
 
[ accueil ] [ horaires, fermetures, historique] [ plan d'accès]
[ service éducatif ] [ Conseil départemental ] [ contact ]